Partagez | 
avatar
土 | Iwa no Jônin
土 | Iwa no Jônin
Messages : 23
Date d'inscription : 30/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 400
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
A new day     Ven 16 Déc - 18:00
   
A new day





Le paysage du village était toujours aussi uniforme, ce village façonnait depuis maintenant plusieurs décennies des hommes et de des femmes à son image, harmonieux et organisé disait certains, ennuyant à en mourir pensait la jeune fille. Elle n’avait d’ailleurs guère espoir que le changement de couleur, du marron terreux au blanc hivernal, lui apporte un quelconque divertissement. Cependant, résolument optimiste et émotive, la kunoïchi ressentait au fond d’elle la mélodie des pas, les chants des cœurs, la magie des âmes. En cette période de fête, elle pouvait profiter de son logement, des vas et vient des familles, elle se repliait alors dans un cocon de mélancolie et profitait de la scène.  


Sa tête se vidait alors des images de guerres et de combat, les bruits des explosions laissaient leur place aux rires de son enfance, les mouvements d’épée disparaissaient derrière les bras à la fois fort et doux de son père. Elle s’extirpa lentement, avec un soupçon de regret de ces images qui la guérissait. Lorsqu’elle tomba devant son miroir, elle se regarda comme pour la première fois depuis des mois, elle découvrit que l’adolescente en elle se cachait dorénavant devant un vrai corps de femme. En relevant ses idées, elle se remémora les dossiers de ses élèves, le temps avait fait son œuvre et l’élève faisait ses premiers pas en tant que maître. Mais comme elle ne semblait n’avoir rien appris depuis, elle saisit son épée avec le même rire innocent et malicieux qu’il y a dix ans.


«  Moi Senseï ? Le vieux Onoki a vraiment laissé passer ça ? Kikiki… Hm… En plus on ne me laisse pas commencer doucement… Kamise Shisui, hein ? Il n’a que 14 ans mais il est déjà plutôt beau gosse, dommage qu’il soit le Jinchuuriki de Son Gokû, ce pauvre gosse semble déjà avoir perdu un peu de son humanité. Il doit être surveillé de près par… huh, Matsuda c’est ça ? D’ailleurs je crois que je récupère l’une de ses élèves nan ? Attends deux secondes… Voilà Ootori Natsumi, santé fragile, se bat avec une lance qui fait presque deux fois sa taille ? C’est cute ! Je me rappelle que plus jeune, j’insistais aussi pour me battre avec les armes de mon père. Et si je me rappelle bien le tout dernier membre est Natsume Dokkyo, si je me rappelle bien on ne connait pas exactement d'où il est originaire. Je pense qu’il sera le plus facile à supporter, le plus facile à vivre. »


Elle se rappela de s’habiller juste avant la fin de son monologue, manquant de sortir à nouveau dans le plus simple appareil. Elle avait fait transmettre à chacun de ses nouveaux élèves le lieu et la date du rendez-vous deux jours plus tôt, s’y prenant comme à son habitude au dernier moment. Lorsqu’elle arriva au lieu de rendez-vous,  une petite étendue plate située derrière l’une des collines du village, elle se positionna au centre après quelques préparations.


Sa tenue hivernale comportait un pull mauve et un jean bleu, qu’elle recouvrait avec une cape aux couleurs du pays. Lorsque les premiers de ses équipiers arrivèrent, ils pouvaient l’observer en train de jouer avec une poignée de cailloux, qu’elle s’amusait à lancer et récupérer en plein vol.






Dernière édition par Bakuko Atsuko le Sam 17 Déc - 21:51, édité 1 fois
avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Messages : 5
Date d'inscription : 02/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 800
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Sam 17 Déc - 3:45
  • Dokkyo Nartume
  • Atsuko & co.
Présentations
Journée comme les autres ? Oui et non... Oui, car ce jour ressemble à tout les autres, cependant, quelque chose avait changé depuis ces deux derniers jours. Aujourd’hui était le grand jour, et j’avais un peu le traque, à moins que ce soit moi qui me fasse des idées ? Bref, je ne devais pas louper le rendez-vous et pour cause, la première impression est toujours la plus importante. Notre “ sensei “ nous avait donc convoqué via une lettre un peu tardive. Le nom de la personne ne me disait rien et cela rendait la chose plus excitante.

Secoué par un frisson d’excitation et une envie grandissante, je me levais très tôt ce matin afin d’être prêt. Une fois lavé, après avoir manger, je me mis à simplement vérifier mes fournitures jusqu’à me rendre compte que j’étais prêt. Respirant un grand coup, attachant correctement ma longue chevelure, je sortais donc pour prendre la direction du lieu d’entraînement.
Zen en apparence, cette attitude n’était pas celle qu’on pouvais croire si on pouvais voir en moi. Je stressais quelque peu jusqu’à finalement voir une silhouette. Cette dernière était celle d’une femme et cette dernière semblait jouer avec des cailloux. Observant dans un premier temps, je me mis à me gratter ma nuque avant de m’approcher en silence. En effet, je ne comptais pas “ parler “ avec ma pseudo voix, trop honteux... Arrivant à côté d’elle, je me permis de tapoter son épaule pour signaler ma présence.

Je me reculais au cas où je la surprenais puis je m’installais en tailleur face à elle. Observant ses yeux - et non le reste de son corps pourtant attractif pour tout homme qui se respecte - je me noyais dans ce regard qui exprimait quelque chose d’explosif. Elle ? Sensei ? Ravalant ma salive, je revins finalement à moi avant qu’elle ait peut être l’idée de me réveiller en me lançant un cailloux dessus. Fouillant mes poches, je pris un calepin et un stylo afin d’écrire pour mieux communiquer. Souriant quelque peu, après avoir écris, je me présentais donc à elle en tendant le papier.

“ Moi c’est Natsume Dokkyo. Je suis enchanté de faire votre connaissance. Je maîtrise essentiellement l’irou-jutsu, le taijutsu et l’art de maîtriser la terre, le doton. “

Observant la miss, je remarquais alors sa couleur de cheveux et suite à cette constatation, je me permis de sourire de manière plus malicieuse. Et ne voulant pas la laisser dans l’ignorance ou la laisser croire que je me moquais d’elle, je me saisis de ma longue queue de chevale pour alors montrer le bout de mes cheveux. En effet, tout comme elle, ma chevelure était d’un rouge explosif avec des bouts de mèches blondes. Amusant n’est-ce pas ? Bref, reprenant un peu de mon sérieux, je me mis à simplement montrer ma gorge puis mimer une croix afin d’exprimer le fait que j’étais muet afin d’éviter des questions. Attendant la suite, je me remis en place regardant aux alentours.
Est-ce que d’autre allaient arriver ? Intrigué par celle-ci, je vins alors à laisser parler ma curiosité. En effet, recommençant à écrire sur une feuille de papier, je lui tendis cette dernière avec écrit dessus ce que je voulais dire.

“ Vous avez déjà des idées de sur quoi m’entraîner ? Ou bien vous allez me tester ? Ou tous ensemble ? “
Commentaire
avatar
水 | Kiri no Genin
水 | Kiri no Genin
Messages : 203
Date d'inscription : 15/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: D
Ryos: 700
PE:
29/50  (29/50)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Dim 18 Déc - 12:05


Formation team 1

Je baillai longuement en me levant lentement. Aïe … J'avais mal à certains muscles. J'avais dû avoir une destruction partiel de mes cellules cette nuit. Bah … J'en avais tellement l'habitude que ce n’était plus grand chose. Putain de maladie. Enfin … Ma sœur me sourit. Elle est rentré il y a peu d'une longue mission de négociation et dormait pour une fois à la maison. Elle vivait dans le quartier mais chez elle. J'avais enfin une équipe de terrain ! J'avais passé quelques mois avec le chef de la section de défense du village. J'avais donc appris quelques petite choses pour retirer des informations. Mais … Enfin ! Le terrain ! Le vrai le pur ! Je jetais un œil à la neige dehors mais passai ma tenue habituelle : je ne percevais ni le froid ni le chaud alors … Qu'il neige ou pas … C'était du pareil au même pour moi. J'avalais mon petit déjeuner avant de prendre mon bento et quelques sachet de gâteau que je fourrais dans mon sac. Bon ! Il était temps d'y aller ! J'attrapai mon parchemin de stockage où dormait ma guandao avant de partir en courant.

Je n'avais eus l’information qu'hier sur le lieux et l'heure. Je maudis silencieusement le facteur. Ce n'était pas très surprenant, mon quartier était à l'écart mais … Bon … En courant je soulevai des petits morceaux de neiges, mon souffle dessinait malgré tout un petit nuage de vapeur dans l'air. Bon terrain d'entraînement, Il y avait déjà des gens. La sensei et un garçon avec un carnet aux longs cheveux rouges et blond. Je m'avançai lentement avant de m'incliner devant eux.

« Bonjour. Je suis Ootori Natsumi. Enchantée de vous rencontrer. Je me débrouille en bukijutsu, mon arme est la Guandao. J'ai été aussi pendant quelques temps l'élève du chef de la section de défense du village. j'ai appris …… Quelques petites choses pour soutirer des informations … Sinon … Je suis malade donc il m'arrive de ne plus pouvoir bouger d'un pouce ou je saigne très régulièrement du nez. Je ne crains ni le chaud ni le froid. »

Je me frottai la nuque mal à l'aise de devoir dire ça … Mais c'était sans doute utile de le préciser. Il en fallait bien des gens qui le faisait non ? Je m'appuyai contre un rocher croisant mes bras nus contre ma poitrine. De toute façon je n'avais pas trop d'espoirs. Aucun des trois n'allaient vouloir me toucher. Ma peau était trop froide pour ça. Ils étaient tous pareils. Je détaillai d'un regard mon sensei, une jolie femme chaudement vêtu, et mon coéquipier qui avait l'air très gentil. Il en manquait un. Des pas dans la neige me firent tourner la tête. C'était le dernier qui manquait ?

Feat. la Team 1








Merci Naely !!!!
avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Messages : 56
Date d'inscription : 26/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 191
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Dim 18 Déc - 18:31


Mon monde, mon ambition |Sensui


Preuve de l’union entre le temps qui s’écoule constamment et de l’environnement insouciant, les saisons enrobent notre réalité nous permettant d’accéder, de nous reconnecter avec  des envies, des émotions ou des sentiments bien lointain. Pont entre le royaume de la réalité et l’univers de l’imaginaire, il est une preuve moins lointaine, plus concrète du temps qu’il passe. C’est uniquement en ces instants, perdus dans l’immensité des dimensions, prenant conscience de sa petitesse que l’Homme profite finalement de ce qu’il a porté de mains : le plaisir de ressentir. Il profite de la vue, s’enivre d’odeur, étanche sa faim en dévorant le temps de ses proches, il peut alors devenir coutume de célébrer ces moments de réunion où chacun s’accommode de sa petitesse. Ils appellent ça des fêtes,  célèbre leurs manques d’ambition en appelant cela de la modestie ! Ils comblent le vide de leur vie en cherchant des bonheurs éphémères, et lorsque leur âme leur réclame plus de grandeur, ils appellent cela la dépression et se réfugie derrière les jupes de l’alcool, de la nourriture et de leurs amantes.

La guerre engendre la mort des plus faibles, mais c’est la paix qui permet leur création. La rédemption du genre humain ne peut venir que de la soumission pure et sans conditions à un être plus grand, plus fort, plus sage. Penser que tous les hommes ont une opinion qui se valent reviendrait à nier le fait qu’il n’y ait qu’une seul vérité. L’avis d’un fou n’a pas le même poids que celui d’un savant, de même, il est ridicule de loger tous les hommes à la même enseigne. Mais j’en finirais bientôt avec tout ça. Ce corps, que les dieux m’ont donné du haut de leur dédain, je m’assurerai qu’il soit la dernière vision de quiconque me défiera.  Il est temps pour dieu d’embrasser le monde, je vais commencer par prendre ce corps, puis faire de ce village mon corps. Et bien assez tôt…



▬ Prendre ce corps ? Sensui ?



▬ Son Gokû ? J’avais finis par t’oublier après tout ce temps. Mais tu m’as compris, je vais commencer par me débarrasser de ces personnalité ennuyante que sont Shisui et les autres.




▬ Tu veux te débarrasser de tes autres personnalités ?



▬ Si l’un de ces lâches ont un problème avec ça, qu’ils me le fassent savoir. Qu’ils se contentent de dormir, d’ailleurs, ton tour viendra bien assez vite, Gokû.



Maintenir à la fois son corps et son esprit aiguisé est une tâche si volumineuse qu’elle passe inaperçu, à chaque saute d’humeur, modification subite de l’environnement je sens que je peux perdre le contrôle. Et plus j’utilise ce corps, plus je me sens vulnérable. Partir et ne jamais me réveiller. Si jamais Shisui réussit à guérir avant que je me débarrasse de lui,  je disparaîtrai sans laisser aucune trace. Hé, que se passe-t-il ? Serait- ce de la peur ? Ça ne me ressemble pas, je devrai avoir suffisamment de temps pour au moins laisser ce message.  

Take a cup of chaos please !
| Perry Paru


Il y a une certaine beauté dans l’ordre, non je retire, il y a une beauté évidente dans l’ordre ! Mais c’est dans le chaos le plus pure que je retrouve mon ordre. Ne vous êtes jamais dit que les choses sont exactement dans la façon dont-elle censé être ? Ce mec qui vous crache dessus ? Peut-être que ce moment où vous avez reçu ce crachat était le moment le plus beau de votre existence, laissez-moi répéter !   Je vous dis que vous êtes né pour vous faire crachez dessus ! Ça n’a aucun sens ? Mais pourquoi diable cherchez-vous un sens à tout ça ? Ecoute si tu continues à me faire chier, je vais t’enfoncer ma ***** si profondément que j’en ressortirai du pétrole ! Tin’ je suis un putain d’artiste ! Pourquoi je me coltine des… attends.

« Yo, ici Sensui. Un meeting avec l’équipe est prévu d’ici une trentaine de minute, tu es celui qui voulait être indépendant non ? Contente-toi d’y aller, Perry, si tu n’y vas pas, je me débarrasserai de ta figurine. »  

L’impact de mots gravés sur une feuille blanche n’est en rien comparable à ceux portés par le vent qui peuvent être déformée, tordue, retournée.  Qu’il me laisse un message à moi ? Alors qu’il est plus le plus irresponsable de nous tous ? Sensui s’y croit vraiment,  son pantalon le serre trop ou quoi ? Je peux y faire un peu de place ! Qu’il rêve ! Je vais simplement modifier la localisation de ma figurine de Guan’Yu !

Néanmoins il était chanceux, j’avais comme par hasard envie de traîner vers le lieu de rendez-vous, un terrain d’entraînement à proximité du village, alors ça ne me coûtait pas d’y aller. Le froid de la neige, chatouillait mes sens, alors j’ai pris plus de temps pour venir. Ne soyez pas aussi ponctuel, je vous le dis, faîtes confiance au chaos. J’arrivais en traînant des pieds, laissant ainsi dans la neige une ligne épaisse dans laquelle on ne pouvait distinguer de trace de pieds. Lorsque j’arrive, la scène est propre clair, en se croirait tout droit sorti d’un manga. Le premier gas semblait être une copie inversée de la sensei.  La chevelure rouge qui devenait jaune, le sexe masculin, l’air doux et peu bavard.  Celle qui venait de parler se trouvait juste à quelques mètres devant moi, j’avais pu entendre la fin de sa présentation, n’était-elle pas mignonne ? Calme-toi Perry ! Si je donne tout d’un coup je risque de perdre … Woah putain, c’est elle la sensei ? Je veux dire genre, c’est elle ?

Ne vous foutez pas de moi ! Il y a des limites à ce qu’on peut accorder à une fille simplement parce qu’elle donne la sensation de rétrécir un caleçon ! Yosh ! Ce groupe j’en fait le mien.



▬ SYosh. Je vais être très clair dès le début,  tant que vous m’écouterez ça se passera bien capiché ?!  Toi là avec les cheveux rouges réponds moi quand je te parle ! Me regarde pas comme ça, fait moi entendre ta voix de puceau ! Et toi la jeune là, ils t’ont laissé devenir Genin malgré ta maladie? Te fout pas de moi ! Putain !



De toute façon c’est encore et toujours la même chose, tant qu’il restera un semblant d’ordre, les gens s’y accrocheront comme des mouches. Ce n’est pas que ça me fait plaisir voyez, mais, observez vous-même, ce qu’un peu de chaos permet. A la fin de ma phrase, je sens le sang me monter au cerveau alors que ma main monte à ma ceinture, saisir un kunaï. Je disparais alors, le vent l’environnement, ils disparaissent tous, et lorsque je réapparais… 1…2…3… Bakuko Atsuko est attrapé, un kunaï sous la gorge en prime !

Voyez, ce qu’un peu de chaos permet !



© NAELY


Technique utilisée: Shunshin no jutsu :)
Santé: 100%
Chakra: Excellent



Spoiler:
 

avatar
土 | Iwa no Jônin
土 | Iwa no Jônin
Messages : 23
Date d'inscription : 30/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 400
PE:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Ven 23 Déc - 2:47
   
A new day





Joueuse, Atsuko lançait les pierres qu’elle tenait de plus en plus haut tout en essayant d’ajouter un léger rythme pour rendre son jeu de moins en moins simple. La jeune fille ne s’ennuyait que rarement, elle disposait d’une créativité rare et trouvait à chaque fois de quoi occuper son esprit.  Néanmoins une seule chose la conduisait à l’extase : le plaisir de fomenter une explosion digne de ce nom. De la préparation à l’explosion, elle profitait de chaque instant du processus. C’est avec un léger remord qu’elle se rendait compte qu’en tant que Sensei, ses habitudes changeront, et qu’elle aurait de moins en moins en l’occasion d’utiliser ses capacités de façon aussi destructrices. Néanmoins, Atsuko appréciait la compagnie des Hommes, être enseignante comblait aussi l’un de ses petits fantasmes inavoués, elle avait une légère pensée nostalgique pour son ancien compagnon lorsque le premier élève arriva.

Atsuko resta silencieuse,  continuant à jouer tout en gardant un léger sourire aux lèvres. Elle ne remarqua pas le jeune homme se gratter la nuque, elle commençait elle-même à cogiter, quelle genre de prof serait-elle ? Devait-elle prendre un air plus responsable ? La stabilité et la survie de l’équipe dépendait aussi de sa capacité à unifier les troupes. Préoccupée, elle ne remarqua pas que Dokkyo montrait aussi des signes de nervosités derrière sa façade calme. Bien qu’elle l’est repérée, elle ne broncha pas lorsque ce dernier lui tapota l’épaule, elle arrêta son petit jeu et lui retourna son salut avec un sourire de bienvenue. Leurs regards se croisaient, ils devaient avoir le même âge, une chance que la jeune femme ne soit pas du genre autoritaire, elle acquiesça transmettant le message suivant « travaillons bien, main dans la main ensemble ! ». Comme il était de coutume le jeune homme se présenta, Atsuko l’écouta poliment avec une grande attention. Lorsqu’il eut finit, elle reprit se présentant :


«  Uroshiku Dokkyo-Kun ! Je suis très heureuse d’avoir un ninja maîtrisant l’irou-jutsu dans l’équipe. Ça devait être une surprise mais je pense que je peux te le dire ! J’ai préparé pour chacun d’entre vous, des épreuves spécifiques,  mais ce ne sera pas pour aujourd’hui ! Mah, je pense que tu ne t’ennuieras pas aujourd’hui non plus d’après ce que je sais des autres membres.   »

La deuxième personne à arriver fut une fille, elle était bien plus jeune et donnait à Atsuko l’impression de rencontrer sa petite seur. Une chose frappa immédiatement la nouvelle senseï, et c’est après le discours de présentation d’Ootori Natsumi qu’elle eut une explication à ce qu’elle observait.  La tenue de la jeune fille n’était simplement pas appropriée au froid qui régnait.   C’est ainsi qu’instinctivement, alors que la jeune fille finissait son speech, l’héritière des Bakuko fit de son mieux pour dissiper tout sentiment de gêne qui pouvait surgir après une présentation aussi personnelle.

«  Ootori Natsumi ! Ii namae da ! (J’aime ton nom). Je suis contente que tu nous aies parlé de cela, à partir de maintenant, nous sommes une équipe. Il s’agit d’une lame à double tranchant, je suis une excentrique  qui n’a pas beaucoup de tact, alors si tu combles mes lacunes, à mon tour je couvrirais ton dos ! »

Ce faisant comme  elle s’approchait tout en parlant, elle retira la cape qui la couvrait pour recouvrir sa toute nouvelle élève, avec un sourire sincère. Elle se dit intérieurement qu’elle venait de perdre la seule chance qu’elle aurait d’être considérée un jour comme une prof charismatique !  Mais son naturel était quelque chose qu’elle-même ne pouvait retenir.

Durant tout ce dialogue, une silhouette s’approchait bon gré mal gré au loin, l’homme plutôt jeune traînait des pieds et ne semblaient guère enthousiasmer d’être là. Atsuko avait reçu le maximum d’information sur chacun de ses élèves, mais Shisui autrefois élève exemplaire semblait montrer depuis peu un comportement excentrique. « C’est de son âge » se dit-elle. L’homme semblait avoir entendu la conversation,  et ses paroles reflétaient à la perfection les grimaces qu’on pouvait lire sur son visage.  Elle retint un sourire amusé, elle était coutumière du fait de provoquer ses adversaires avant le début d’un conflit.

L’instinct d’Atsuko la prévint et c’est avec un sourire qu’elle approcha sa main de son épée, ce qui ne l’empêcha pas d’être prise par surprise, avant qu’elle ne s’en rendre compte, le jeune homme se trouvait derrière elle, un Kunai à la main.

Sérieusement ?! Il est aussi rapide que moi ! Mazuii… Ontoni Mazuii yo ! (C’est pas bon !)

La sensei soupira, était-ce un genre de test ? Souhaitait-il vérifier qu’il ne travaillait pas avec des amateurs ? Il est vrai qu’elle n’était pas assez stressée, et qu’elle n’avait pas prévu qu’un de ses élèves soit aussi rapide.  

«  Gamin, t’es plutôt précoce pour ton âge, mais malheureusement, tu es tombée sur la seule femme que tu ne peux approcher aussi impunément. »

Elle rythma la fin de sa phrase par une explosion plutôt faible, suffisante pour repousser l’assaillant d’un mètre et de le faire tomber. Il s’en sortirait avec de légères brulures.

«  Kamise Shisui ? Si tu continues à juger sur les apparences, tu ne feras pas long feu sur cette terre.  Natsumi-san, Dokkyo-kun, mettez-vous en position, soyez prêts à intervenir. »

Elle dégainait elle-même son épée, si l’affrontement devait continuer, elle achèverait le combat avec sa prochaine attaque, néanmoins pour cela elle se consacrerait uniquement à l’attaque de son dernier élève.




avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Messages : 5
Date d'inscription : 02/10/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 800
PE:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Ven 30 Déc - 20:35
  • Dokkyo Nartume
  • Atsuko & co.
Problèmes
J’avais de nombreux aprioris sur cette personne. Allait-elle être dure ? Ou au contraire coulante ? La chose qui me paraissait évidente, c’est sa jeunesse. Loin d’imaginer qu’on devais avoir environ six ans de décalage, celle-ci laissait voir une personne pas faible, mais diablement jeune. Comme quoi, Iwa, c’est pas forcément un sensei taillé en armoire à glace. Mettant de côté la blague, je la laissais me répondre gentiment d’un ton enjoué. Visiblement, le courant semblait bien passer entre nous et ça me rassure, car il n’y a rien de pire qu’une équipe où le courant ne passe pas. Les tensions tout ça... Très peu pour moi.

Voilà qu’une seconde personne arriva et je me mis à observer et écouter la suite. Oh ? Très jeune, celle-ci me faisait presque penser à ces personnes que j’ai accompagné pendant quelques temps sur les terres un peu partout. Son discours très personnel était poignant et la partie maladie m’intriguait. Aussi, alors que celle-ci s’isolait un peu, je vins à m’approcher tandis que la sensei répondait. Posant une main sur son épaule, je la retirais aussitôt ressentant comme un froid. Tient, elle a la peau très fraîche, à la limite du normal. Cependant, après avoir affiché un air étonné, je vins à chercher son regard avant de lever le pouce pour dire que tout irait bien. Avoir la confiance d’autrui, c’est déjà ça. Et s’il y a bien un truc que je voulais faire comprendre, c’est que je serais là si besoin est.

Et alors que tout se passait bien, voilà que le troisième et dernier arrivait. Quel genre de personnage aurions nous ? Un gentil garçon ? Un gars qui aime faire parler de lui mais sérieux ? Finalement, ce n’est ni la réponse A et B, mais l’option C... C comme con... Pour une raison totalement inconnue, le dernier membre de l’équipe semblait “ prendre en otage “ la prof et se la jouer tortionnaire. Wow wow wow, il se passe quoi là ? Bakuko n’est pas notre prof et c’est un test que nous joue le réel prof en mode taré ? Essayant de garder mon calme, instinctivement, je me plaçais devant Natsumi après avoir entendu les dires de l’autre cinglé. Si sa maladie était si dérangeante il fallait protéger ses comparses et donc elle. La sensei était aussi à secourir, mais à la différence de Natsumi, elle, c’est une Jounin. Ravalant ma salive, je vins à fixer cet étrange énergumène et lui répondre à ma façon.
Ce n’est donc pas ma voix de ténor qu’il pu entendre, mais bien des gestes qu’il pu voir... Je faisais un signe de croix au niveau de la gorge. Restais à voir s’il avait assez de cervelle pour comprendre ce que ça veut dire : je suis muet. Alors les commentaires du genre voix de puceau...Revenant donc à la situation critique ( ? ) je me mis à regarder ma prof qui agit avec calme. Se libérant de son emprise, celle-ci nous ordonna de nous mettre en position, chose que je fis sans tarder tout en restant devant Natsumi comme pour lui intimer de pas se mettre en danger. Pour une raison que j’ignore, ce type me disait rien de bon.

Cependant, j’avais pleinement confiance en l’héritière des Bakuko et je vins donc à écrire rapidement sur un papier pour le donner à la miss derrière moi, où dessus les mots étaient clairs.

“ Si ça tourne mal, jte couvre. “

Solidarité oblige, ce n’était nullement de la pitié envers le fait qu’elle soit décrite comme “ faible “. Fixant le jeune homme, je me demandais bien comment il allait réagir. Allait-il péter un câble ? Ou bien l’explosion de la prof lui avait-il remit les idées en place ? Pour ma part, je commençais une série de mudras, prêt à utiliser du doton à un but défensif. La première idée qui me venait en tête, s’était éventuellement le piéger et l’entraver un maximum, pendant que Bakuko lui mettrait les claques qu’il mérite.  Mais là encore, que si vraiment on doit en arriver là.
Commentaire
avatar
水 | Kiri no Genin
水 | Kiri no Genin
Messages : 203
Date d'inscription : 15/08/2016

Fiche Shinobi
Rang: D
Ryos: 700
PE:
29/50  (29/50)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Ven 30 Déc - 21:43


Formation team 1

La sensei avait l'air très gentille. Je la remerciais d'un mouvement de tête lorsqu'elle complimenta mon prénom. Je sursautai deux fois à la suite : la première quand le premier garçon me toucha l'épaule nue, mais il chercha mon regard avant de me faire signe que tout allez bien … Euh … Oui ? Il n'avait pas peur de moi ? Étrange. Et mon second sursaut fut quand Atsuko-sensei me couvrit de sa cape sans que je comprenne pourquoi avant d'observer les vêtements des autres. Ah ! Il faisait froid ! D'accord ! Oui, je ne sentais ni le chaud ni le froid. Alors il fallait me dire s'il faisait chaud ou froid.

Le troisième arriva. Plus âgé que nous deux et visiblement très fier de lui. Moi une gamine maladive. C'était exacte. Mais quand tu fais partis d'un clan de ninja, tu es ninja à ton tour. Mais en plus j'avais des capacités pour être à l'arrière ! Torturer des gens étaient important pour les informations. Et tous n'était pas capable de faire ça. Moi j'étais capable de faire craquer des gens sans faire couler de sang. Alors je me tus et me contenter de le fixer quand il essaya … D'attaquer notre sensei ?! Who !!! Mec ! On se calme ! C'est pas le moment d'agresser tout le monde. Je tirai aussitôt mon parchemin avec mon arme à l'intérieur et la saisis au vol avant de la faire tournoyer entre mes mains en me mettant en position de défense.

Bon notre sensei avait l'air de gérer mais quand même … S'il venait à s'attaquer à nous … Je pouvais me défendre mais je n'avais pas le niveau pour tenir trop longtemps. Dokkyo m'assura qu'il me couvrait. Du moment que ce n'était pas de vêtements … La cape me gêner mais elle protégeait mon corps du froid. Je ne connaissais pas les spécialités des deux autres et ça me gênait beaucoup. Je me décalai vers le garçon en noir. Si je pouvais le toucher avec un impacte c'était très bien. Un bon coup dans le genoux le clouerais au sol sans le tuer ou l'handicaper à vie. Juste de quoi le calmer. Mais pour l'instant … IL faut voir si l'explosion de la sensei a suffit à le calmer ou pas …

Feat. la Team 1




Merci Naely !!!!
avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Messages : 56
Date d'inscription : 26/07/2016
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 191
PE:
0/300  (0/300)

Voir le profil de l'utilisateur
Re: A new day     Sam 31 Déc - 5:48


I'm gonna burn y'all BITCHES |Paru




Ahahahah ! C’est bien moi avec ce sourire affreux sur mon visage ? Retiens-toi, retiens-toi Paru !!! Cette sensation de force qui m’envahit, il n’y a pas dire, la violence est le meilleur moyen de capter l’attention. Et le chaos est le meilleur moyen d’en faire usage.  Leur mort ne m’intéresse pas, mais elle ne me troublerait pas plus que ça, pour l’instant contentons de nous voir comment chacun d’eux réagit lorsqu’on  bouscule leur quotidien.  J’inspirais grandement de satisfaction, reniflant par la même l’odeur agréable de la jeune femme que je maîtrisais ; me délectant du sentiment de malaise et de surprise des autres élèves. Le jeune puceau semblait s’adresser à moi, hein ? C’est quoi ce signe bizarre là ? Il n’a pas de gorge ? Ah il n’a plus de voix ! Ce petit con devait passer de sacré soirées pour être complètement aphone.  La jeune fleur venait quant à elle de sortir son arme, une sorte de lance ? On ne lui avait jamais appris à ne pas jouer avec les objets tranchant ? Oh mais la sensei semble être de plus en plus entreprenante, je sentis sur ma peau un contact bref avec elle.


«  Gamin, t’es plutôt précoce pour ton âge, mais malheureusement, tu es tombée sur la seule femme que tu ne peux approcher aussi impunément. »


Gamin ? Est-ce que cette pute réalise que je suis plus vieux qu’elle ? Hein ?!  Je vais lui montrer moi qui suis le gamin, je vais lui transpercer l’estomac avec ma BOUM !
Allongé au sol comme un vers, je me mis à rire, ah cette garce ! Je me retourne alors sur le dos toujours allonger, recrachant la neige qu’elle venait de me faire ingurgiter durant ma chute.


«  Kamise Shisui ? Si tu continues à juger sur les apparences, tu ne feras pas long feu sur cette terre.  Natsumi-san, Dokkyo-kun, mettez-vous en position, soyez prêts à intervenir. »


▬ Ne me confonds pas avec ce lâche de Shisui, toi qui me regarde ainsi, n’oublie jamais ce regard et cette joie de vivre, je m’appelle Perry Paru !


Néanmoins, ils semblaient peu réceptifs à mon discours, je pu voir leur regards unifiés contre moi,  à la fin l’ordre avait tout de même été rétabli hein ? Moi au sol, et les deux autres obéissant comme des toutous innocent. Ils commencent tous à me saouler ! Je suis peut être désavantagé au corps à corps, mais ne croyez pas que je vais fuir pour autant.  Je vais vous démolir !!!

C’est à ce moment-là que je croisais le regard,  d’Atsuko Bakuko. Cette salope ne déconnait pas, elle comptait vraiment m’attaquer pour me tuer, ce regard, il est presque aussi ténébreux que celui de Sensui. C’est plus fort que moi, je ne pouvais simplement pas bouger, j’étais tout bonnement paralysé par la peur.  Hm. Dans ce cas il ne me restait plus qu’une chose à faire. Je vais leur faire goûter moi aussi à la peur. Son Gokû, are you there ?!

EXPLOSE MOI LES AVEC UN BIJUU DAMA !


Notre monde est dorénavant aussi le votre.

| Shisui



Il est commun d’évoquer la laideur de certains traits humains, si en dépit de leur laideur ces traits sont toujours présents, c’est qu’ils doivent leur salut à leur nécessité. Il en va de même pour d’autres actes qui bien qu’inutiles en termes de survie, ne doivent leur salut qu’à leur beauté. L’Homme est constamment piégé entre la beauté de la vacuité et la laideur de ce qui est utile. Entre beauté et laideur, tout est une question d’équilibre, notre beauté nous permet d’affronter notre obscurité, cette même laideur qui nous permet d’avancer dans la lumière sans nous perdre. A travers notre spectre, nous définissons ce qui est beau et ce qui ne l’est pas, tout Homme a déjà pensé être la personne la plus à plaindre sur cette terre. Simplement est beau, ce qui m'est agréable. Ce qui veut dire : la beauté, cela n’existe pas, tout est affaire de désir, d’attirance de répulsion individuelle. L’idée de beauté varie suivant les individus. Elle ne peut jamais être universelle, elle est toujours particulière et subjective, comme est particulière et subjective la préférence que défend chaque ego. La froideur du sol, celui des regards posées sur moi, celui des regards à l’intérieur de moi, les choses n’avaient pas changés pour le moins du monde hein ? Toujours couché sur le sol, je reconnaissais peu à peu le paysage, qui m’entourait. Je regardais mon accoutrement, une longue toge noire, des manches anormalement larges, Sensui ? Il est peu probable que ce dernier ce soit retiré alors qu’il était en position de faiblesse, dans ce cas, peut être Paru ou Yo Na ?

J’étais toujours à Iwa, les ninjas autour de moi étaient ceux du village, ils étaient peu nombreux, j’avais rendez-vous avec eux ?  Cette sensation chaude et moite, du sang ? Des légères brulures au niveau du ventre et des pectoraux. Je soupire profondément et me redresse en gardant les mains en évidence. J’ai accouru lorsque j’ai appris que l’un de nous voulait libérer Gokû, mais si l’on doit se battre je suis en dessous de toutes les autres personnalités en termes de stratégie et d’esprit combatif.



▬ Hm. Je ne sais pas vraiment ce qui vient de se passer. Mais celui qui vous parle maintenant avec ce regard et cette voix c’est moi, Kamise Shisui. Croyez-moi ; je ferai de mon mieux pour réparer le tort que je vous ai causé.



Je commençais à me diriger lentement vers le centre du groupe, ayant l’habitude de la stupeur des regards lorsque le contrôle de mon corps changeait. Dans l’une de mes poches, se trouvait un message simple, demandant à Paru de se rendre sur le lieu de meeting. Cette écriture agressive, était celle de Sensui. Devrais-je leur révéler tout à propos de moi ? Il s’agissait donc de mon équipe, mais ils n’étaient peut-être pas prêts. Une fois au centre je décidais d’énoncer ma présentation, de façon à rendre les choses plus claires pour ce groupe.


▬ Je disais que celui qui vous parle avec ce regard et ce calme, s’appelle Kamise Shisui, je vous prie de d’excuser le dérangement. Nous sommes 7 à partager ce corps,  nous avons chacun… une personnalité bien différente. Si on peut parler en ces termes, on pourrait dire que je suis la personnalité d’origine.  Celui que vous venez de voir était probablement Paru, en général, les changements de personnalités se produisent suite une intense émotion, Paru est celui qui surgit lorsque l’un de nous est submergé par la peur, Sensui lui est lié à la colère, Yo Sub à la tristesse, Yo Na à la panique. Son Gokû et Nana ne font jamais surface. Quant à moi, je tente de prendre le contrôle à chaque occasion. Ce corps qui s’adresse à vous, est celui du Jinchuuriki du Yonbi, et appartient au village d’Iwa, je suis, nous sommes, Kamise Shisui.



Je finis ma présentation en fermant les yeux et en tendant la paume de ma main vers eux en signe de reddition, je tentais de contrôler mon souffle,  de contrôler, les bêtes à l’intérieur de moi.




© NAELY



Spoiler:
 


Contenu sponsorisé


Re: A new day     
Page 1 sur 1

Sauter vers: