Partagez
Yuki Haku²
水 | Kiri no Chûnin
水 | Kiri no Chûnin
Yuki Haku²
Messages : 15
Date d'inscription : 26/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
Littles questions (ft Shiranui Yuki) NJ7MbV00/500Littles questions (ft Shiranui Yuki) Up4Qf5Y  (0/500)

Littles questions (ft Shiranui Yuki)    Dim 7 Aoû - 6:55
Enfin de retour. Haku revient tout juste d’une mission qui fut beaucoup plus fatigante que prévu. Ayant son masque, on ne remarque pas vraiment l’expression épuisée qu’arbore son visage. Il marche en essayant de se tenir droit, mais titube sans s’en rendre compte. Un de ses coéquipières pose sa main sur son épaule et lui adressant un sourire encourageant. Le jeune homme répond par un « Merci… Ne vous inquiétez pas, ça va». Lors de cette mission, le moins que tu puisses dire, c’est que tu t’es donné à fond pour ne pas à subir la perte d’une nouvelle personne. Voir le visage abattu et plein de désespoir de ces familles déchirées par la disparition soudaine et irréversible d’un être cher qui s’est dévoué à une cause noble… C’est une des choses les plus dures dans cette rébellion. Il fait donc tout son possible pour éviter les larmes des autres, et ceux même s’il doit finir inconscient ou dans un état comateux. Pour ne pas dire mort. Car on le regrettera peut-être, mais il le sait, personne ne le pleurera. Il n’a rien ni personne. Pas d’ami. Pas de famille. Pas de famille…

L’idée de son clan déchiré par le pouvoir en place l’exaspère. Il a tellement de haine qu’il ne saurait comment l’expliquer. Son père ayant dû faire quelque chose d’atroce et lui-même ayant du faire quelque chose d’encore plus atroce. Il secoue la tête, se forçant à penser à autre chose… Le travail. Oui, il doit faire son rapport. Se rappelant de cela, il lève la tête vers ses coéquipiers qui eux sont beaucoup plus âgés. « Nous ne devons pas oublier de faire notre rapport à Mei. Je suis content qu’une fois de plus, nous n’aurons pas à mentionner la mort d’un camarade ». Ils se sourirent tous en se félicitant et en se dispersant. Chacun regagnant son chez soit. En pensant à ce bon bain qu’il va prendre et aux douces heures dans son lit, Haku ne peut s’empêcher de sourire. Il est sur le point d’ouvrir la porte de sa maison quand un oiseau vient se poser sur son avant-bras. Il le regarde attentivement jusqu’à ce que ce dernier s’envole vers une certaine direction. Haku le suit des yeux jusqu’à ce qu’il n’aperçoive au loin… Shiranui.

En le voyant, il ne peut s’empêcher de sourire. Il retire en vitesse son masque, dépose ses affaires sous le pallier de sa porte et détache son chignon pour laisser ses cheveux glisser sur ses épaules et son dos. Le voilà courant une direction de la seule famille qu’il lui reste. Un autre déscendant du clan Yuki. En entrant dans le clan de Mei, il ouït dire que certaines personnes réussirent à s’enfuir, mais malheureusement, elles sont très peu. La chance d’en rencontrer une est très basse. En pensant au fait que s'il meurt, peut être que cet homme qu’il considère un peu comme un grand frère le pleurera. Peut-être… Shiranui se met quelque part et tu le perds de vue dans cette étendue de bâtiment en construction. Haku entend des bruits de verre... Comme quelque chose qui se brise. Non… Ce bruit… C’est de la glace. Il doit surement être en train de s’entraîner. Le jeune ninja cherche sans perdre espoir jusqu’à enfin tomber sur lui en train d’exécuter une technique encore et encore contre un mannequin en bois. Il veut lui faire remarquer sa présence, mais l'autre a l’air si concentré, Haku ne veut pas le déranger. Il le regarde alors. Il l’admire à vrai dire. Il lui ressemble tellement… Haku commences à se perdre dans ses pensées, se souvenant lorsque ton ancien maître s’entraînait avec sa grande épée… Il sent tout d’un coup une main agripper ton épaule. Sans sursauter, en une fraction de seconde, il fait sortir une aiguille de ta manche la saisissant comme un couteau, il tient la main de l’étranger et dirige sa main armée rapidement vers le cou de l’individu. Cet individu, c’est…. « Shiranui ? ». En prononçant son nom, il laisse tomber son kunai et recule d’un pas, se retournant à temps pour apercevoir le clone d’ombre disparaitre : « Je suis tellement confus. Je cherchais à vous dire bonjour et me voilà vous agressant, veillez accepter mes plus plates excuses, s’il vous plaît… ». Il s’incline en fermant les yeux en sa direction en signe de respect, espérant que son aîné ne l’a pas mal pris.


Littles questions (ft Shiranui Yuki) Tumblr_inline_n2cs6iIMBu1sohk3w
Yuki Shiranui
Membre non validé
Membre non validé
Yuki Shiranui
Messages : 25
Date d'inscription : 19/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 0
PE:
Littles questions (ft Shiranui Yuki) NJ7MbV00/300Littles questions (ft Shiranui Yuki) Up4Qf5Y  (0/300)

Re: Littles questions (ft Shiranui Yuki)    Mar 9 Aoû - 19:02
RETROUVAILLES GLACEES
Littles questions (ft Shiranui Yuki) 298819ddfq
« Le démon sera supprimé de nos vies.»
Rien n'était plus agaçant que l'ennui. Trois jours que je n'avais pas reçu d'ordre de mission, je ne faisais que rester au camp fortifié, caché. Une situation qui commençait sincèrement à m’énerver. Je me doutais de la raison pour laquelle on me laissait de coté. La dernière mission s'était mal passée, enfin … Relativement, elle s'était déroulé correctement, sans embûche. Un autre membre de la résistance et moi-même devions capturer un shinobi de Yagura afin d'en savoir plus sur ses effectifs et ces placements de troupes dans tout le village. Ceci nous aurait permis de nous déplacer plus aisément, mais cette fois-ci, il fallait l'avouer, j'avais fais une erreur. Cet homme fidèle au tyran m'avait tellement exaspérer que sans le moindre remord, sa gorge s'était retrouvée ensanglantée, se vidant d'un trait. Il ne voulait pas parler, à quoi pouvait-il bien nous servir ? En plus, celui ci n'était pas très réfléchi. Insulter ses ravisseurs tout en étant en position de faiblesse n'était pas la meilleure chose à faire.

*Sale vermine impure de Kiri, traîtres au village, hérétiques, traîtres à votre seigneur Yagura * nous avait-il dit.

La sentence ne s'était pas faite attendre, nous insulter de la sorte alors que les traîtres ne sont nuls autres que ces fous suivant ce monstre. Il y avait une certaine ironie. Mon coéquipier m'avait regardé d'un air désolé. Il savait que j'allais être convoqué par Mei, qu'elle allait me rappeler le pourquoi du comment, la raison pour laquelle je me trouvais dans ses rangs. Que des mots, même si elle avait prouvé pour tout le monde qu'elle était notre fière alliée, je ne lui faisais pas confiance.

Je m'approchais de la porte caché pour sortir de cette cache, une parmi tant d'autres, quand un homme m'interpella et me bloqua l'accès.

- Yuki-san, désolé, mais vous ne pouvez pas sortir, ordre de Mei. Je ne fais qu'appliquer les consignes.

Un de plus... Décidément, depuis cette erreur, ils en avaient tous après ma personne.  

- Écoute moi bien, je ne me répéterais pas. Tu me laisses sortir immédiatement, n'ai-je pas le droit de m’entraîner à l'extérieur ? Très bien... Si tu ne veux pas, libre à toi, je le ferais ici, mais s'il y a des dégâts, tu en seras responsable. Toujours décidé à me bloquer ici, dans ces murs ?
 
Un long moment d'hésitation traversait l'homme qui me faisait face et, de mon regard, je le poussais à me défier, car lui-même savait que je mettrais mes dires à exécution, que l'endroit se recouvrirait très vite de glace et que la température ne serait quasiment plus supportable pour les gens habitant dans cette planque. Avec les femmes, les enfants et les vieillards rescapés, je ne pense pas qu'il prenne le risque. Il ferma les yeux, se retourna et s'en alla sans émettre un son. Au passage, il entrebâilla la porte pour me faire probablement comprendre que je pouvais y aller. Y aller par la menace pour se faire entendre, il n'y a que les lâches qui n'osent pas se montrer contre l'hostilité.

Je trouvais des immeubles en construction où plus personne ne travaillait depuis quelques temps maintenant et commençait à pratiquer les manipulations de chakra en tout genre, créant de la glace par-ci par-là, recouvrant le sol, certains murs et faisant descendre la thermostat en dessous de zéro. Une bonne heure s'était écoulée et je me mis sur une petite bute afin d'observer ce village tant meurtri, tant ensanglanté. Le souvenir de mon clan décimé me brouilla la vue et je me perdis quelque peu dans mes pensées, quand rapidement je me ressaisis. Décidément entre Byakuya et Yagura, la liste des noms commençait à se faire longue, non pas par la taille, mais par la puissance.
D'un coté, un jinchuriki sanguinaire et de l 'autre un traître égal à ma force lors de notre dernière rencontre. Repartant entre les structures incomplètes, j'observais le mannequin qui me servait autant de défouloir que de support d'entraînement. Un bruit de glace brisé interpella mon ouïe. Un intrus ? Un futur macchabé même... S'ensuivit rapidement l'apparition d'un clone prenant ma place devant le mannequin de bois, tandis que moi-même me cachais au même moment sur les étages. Un léger sourire s'esquissa lorsque je vis la personne arriver. Haku, Yuki Haku, l'un des membres de mon clan, arrivé dans la résistance il y a peu. C'était le seul que je connaissais qui était encore en vie, les autres … je n'en savais rien. Leurs cadavres devait être restés dans les décombres, sans avoir eu la chance d'être enterrés dignement, d'autres ont peut-être pu fuir ce carnage? Je le voyais avancer avant de s’arrêter et observer ce qui n'était que mon clone. Apparemment, il ne voulait pas me déranger. Il avait un grand respect cela était certain. Il observait mon clone taper machinalement contre le bois

Je descendis lentement et surtout silencieusement comme pour une véritable infiltration et me mis derrière lui, ma main se posant sur son épaule. En une seconde, je me retrouvais avec un senbon sous la gorge.

- Shiranui ?

L'air étonné qu'avait pris la tête de mon jeune confrère Yuki étant amusante en soit, il ne devait pas s'attendre à ce soit moi. Il en lâcha même son arme.

- Je suis tellement confus. Je cherchais à vous dire bonjour et me voilà vous agressant, veuillez accepter mes plus plates excuses, s’il vous plaît…

Je le regardais s'incliner devant moi pour me présenter ses paroles, même si ce n'était pourtant rien.  Sans le vouloir, j'avais pu évaluer sa rapidité, réactivité de mouvement et analyse de la situation. Il fallait qu'il apprenne à analyser une cible plutôt que de dégainer directement. Néanmoins, ces prouesses de manipulation de senbon était très acceptable, il faudrait aussi qu'il pense à sentir le chakra environnant pour qu'il ne soit plus surpris de la sorte, mais cela ne se fera que plus tard. C'est d'une voix toujours aussi stoïque et froide que lui répondis.

- Ce n'est rien, ne t'en fais pas. Je t'ai entendu arriver grâce à la glace que tu as brisé. Ne sachant pas qui était dans ces murs troués, tu es tombé dans mon piège. Sois toujours prudent surtout dans ce village de fou. Tu es, avec moi, l'un des derniers du clan, fait perdurer ce nom et nos techniques.

Ce garçon m'apportait une certaine sérénité dans mon être intérieur, je ne pouvais pas l'expliquer, peut-être parce qu'il était comme de la famille ? D'après de ce que je pouvais voir, il avait l'air d'être inquiet de ma réaction vu sa façon de s'excuser aussi rapidement et solennellement  

- Suis moi.

Nous nous dirigions vers un escalier et j'invitais d'un geste de la main, le jeune à s’asseoir. D'un autre geste de la main, un siège de glace apparut afin que je puisse m'y asseoir à mon tour

- Je crois que c'est le bon moment pour que nous discutions, profitons de ce moment de solitude. De quoi te souviens-tu de notre clan ?


D'une voix calme et sans aucune variation. Il était temps de faire en sorte que le clan reste uni.
Yuki Haku²
水 | Kiri no Chûnin
水 | Kiri no Chûnin
Yuki Haku²
Messages : 15
Date d'inscription : 26/07/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
PE:
Littles questions (ft Shiranui Yuki) NJ7MbV00/500Littles questions (ft Shiranui Yuki) Up4Qf5Y  (0/500)

Re: Littles questions (ft Shiranui Yuki)    Jeu 11 Aoû - 1:28
Tout en continuant de parler, je me relève peu à peu arborant un léger sourire aux lèvres. Il faut certes rester professionnel, mais je n’ai jamais vraiment réussi à cacher mes émotions… Le fait qu’un membre de mon clan, un membre de… Ma famille, se tienne en face de moi. Je m’étonne de ne pas l’enlacer à chaque fois que je le vois. Il me donne des conseils. Je baisse les yeux essayant de mémoriser tout ce qu’il me dit. Il est vrai qu’en le voyant, j’ai perdu toute notion de prudence, j’ai accouru les yeux fermés vers lui et je suis bêtement tombé dans son piège. Il y a des cafards partout, on ne les voit pas, mais eux, ils nous remarquent très bien. La moindre inattention et le pire pourrait arriver. Sachant qu’on est contre l’un des plus tenaces cafards de l’histoire de l’humanité. Je hoche la tête à plusieurs reprises, rassurant Shiranui-san, lui disant que je ferai beaucoup plus attention la prochaine fois. Il aborde un thème qui me fait lourdement réfléchir… Faire perdurer le nom des Yukis. C’est vrai… Je n’avais jamais vu cela de cette manière, j’ai tout un héritage qui pèse inconsciemment sur mes pauvres épaules. Disparaître, c’est emporter avec moi une nuée de connaissances et de culture. Je ne dois pas prendre cela à la légère. Devenant de plus en plus pensif, il me coupe dans mon élan et me disant de le suivre.

Derrière lui, nous marchons lentement vers je ne sais où. Je regarde les environs, l’endroit à l’air désert. Je range discrètement mon senbon dans ma manche. Les rues sont délabrées, dans un état pitoyable. La moisissure et un tas de mousse arborant les grands murs de cet endroit. Levant la tête, je manque de cogner légèrement l’homme qui s’arrête de marcher sans me prévenir. Me montrant avec sa main de larges marches d’escalier. Je comprends automatiquement qu’il désire que je m’assieds. J’ai l’impression qu’on va enfin avoir une vraie conversation, à cette idée je jubile intérieurement. S'assellant sur un siège de glace confection par lui-même à la seconde. Il s’assoit en me faisant face tendis que je suis assis de tel sorte que mon côté gauche lui fasse face. Mais ça ne dérange pas. Il me pose une question. Mon sang se glace. Je m’adosse sur le mur sur mon côté droit, tête baissé. « Rien ». Réponse aussi froide qu’un vent d’hiver. Je ne me rends pas compte à ce moment de l’impolitesse de cette réponse. Crue, simple et presque tranchante. Je relève doucement la tête, commençant à jouer nerveusement avec une mèche de cheveux.

« D-désolé… Je ne voulais pas paraître aussi… Froid. Pour répondre de nouveau à votre question, je ne me souviens absolument de rien parce que je n’ai jamais connu les Yukis. Ma mère a quitté le clan par amour pour un homme, chose l’ayant permis d’échapper au massacre. Mais d’une certaine façon, ça l’a rattrapé haha… Je sais juste qu’ils sont bruns tous bruns et que dans leur temps, rien que leur nom faisait trembler des villages… J’aimerais… J’aurais tellement aimé les avoir connus… Au moins ne serait-ce qu’une seule fois… ». Ma voix se fait cristalline et se craquelle. Pleurer ? Il en est absolument hors de question. On est en guerre, on est déjà trop occupé à pleurer pour nos camarades… Mieux vaut ne pas gaspiller nos larmes pour un événement irréversible. Je me redresse quelque peu en tournant légèrement ma tête vers ce grand frère. Lui demandant avec un léger sourire : « Et vous ?  ... Je veux dire, vous rappelez vous un peu de comment le clan était ? ... Pouvez-vous m’en parler ? Me raconter des histoires, voir des légendes sur notre famille… »


Littles questions (ft Shiranui Yuki) Tumblr_inline_n2cs6iIMBu1sohk3w

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Sauter vers: